Soutenir les aidants familiaux pourrait ajouter 1,7 billion de dollars au PIB américain

Un homme aide un homme plus âgé à marcher avec un déambulateur

Connaissez-vous quelqu’un qui a quitté un emploi à temps plein pour s’occuper d’un membre plus âgé de la famille? C’est peut-être toi. Peut-être êtes-vous celui qui travaille des heures réduites pour aider un parent vieillissant ou un conjoint souffrant d’une maladie chronique, ou vous conciliez un emploi à temps plein avec des responsabilités de soins. Les proches aidants sont un fil conducteur de notre tissu social, et plusieurs d’entre eux vous diront que le fil est effiloché et risque de se défaire entièrement.

Plus de 60 pour cent des aidants familiaux éprouvent des difficultés liées au travail afin de s’occuper de leur famille ou de leurs amis. Certains sont passés à côté de promotions ; d’autres sont victimes de discrimination. Beaucoup finissent par quitter leur emploi en raison d’un manque de flexibilité ou de congés payés. C’est un problème parce que les aidants familiaux de tous âges sont des contributeurs majeurs aux entreprises et à l’économie américaine dans son ensemble. La contribution des aidants de plus de 50 ans est particulièrement notable, car ils sont dans la fleur de l’âge. Et pourtant, les politiques du lieu de travail et du gouvernement ne les soutiennent pas. La moitié des 48 millions d’aidants familiaux américains n’ont pas accès à des congés payés au travail et le tribut – à la fois psychologique et financier – que cela leur fait subir est réel. Ils paient leurs factures en retard, sautent des versements hypothécaires et s’endettent. D’autres sont complètement exclus du marché du travail,

C’est un problème non seulement pour les familles américaines, c’est un problème énorme (et croissant) pour l’économie de notre pays. Pourtant, comme le révèle The Economic Impact of Supporting Family Caregivers , un rapport récemment publié par l’AARP, la solution est évidente : si les aidants familiaux âgés de 50 ans et plus bénéficiaient d’un soutien approprié et nécessaire sur le lieu de travail, le produit intérieur brut américain ) pourrait croître de 1,7 billion de dollars supplémentaires (5,5 %) d’ici 2030 et de 4,1 billions de dollars (6,6 %) d’ici 2050.

De plus, l’augmentation du soutien aux soignants sur le lieu de travail entraînera également une augmentation des dépenses de consommation dans les industries clés. Nos recherches montrent que les dépenses consacrées aux produits technologiques, aux services financiers et aux assurances, aux services de transport et aux véhicules à moteur augmenteraient de 1,1 billion de dollars de plus en 2030 que prévu actuellement, et de 2,5 billions de dollars de plus en 2050 si les aidants disposaient du soutien dont ils avaient besoin pour pouvoir de continuer à travailler.

Compte tenu du ralentissement économique provoqué par la COVID, le moment est venu d’envisager le soutien aux aidants familiaux qui travaillent dans le cadre d’une stratégie plus large de reprise et de croissance économiques. Les employeurs et les gouvernements qui offrent un meilleur soutien aux aidants familiaux âgés qui travaillent leur permettent de participer plus activement à l’économie, et c’est bon pour tout le monde.

C’est une question à la fois morale et économique que nous avons la responsabilité de régler. Les employeurs des secteurs public et privé doivent mieux accompagner leurs employés aidants familiaux. Qu’il s’agisse de télétravail, d’horaires flexibles, de politiques de congé révisées ou d’une myriade d’autres opportunités, les employeurs doivent trouver un moyen de s’assurer que leurs employés aidants ont accès aux soutiens dont ils ont besoin pour continuer à travailler. De plus, le gouvernement fédéral doit adopter une loi pour offrir des crédits d’impôt et d’autres incitatifs aux aidants naturels qui travaillent. Ce n’est qu’alors que les employés à temps plein qui effectuent une double tâche auront la chance de rester engagés de manière productive dans la population active, ce qui aura un impact sur leurs propres résultats ainsi que sur ceux du pays.

Pour en savoir plus sur ce problème, vous pouvez lire notre rapport complet,L’impact économique du soutien aux aidants familiaux qui travaillent sur www.aarp.org/longevity . De plus, gardez un œil sur les articles de blog supplémentaires qui traitent spécifiquement de l’impact du sexe et de la race sur la capacité d’un aidant familial à jongler avec les responsabilités de travail et de soins.

This entry was posted in Blog. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *