Villes amies des aînés et vieillissement sur place

D’ici 2050, on estime que 22% de la population mondiale aura plus de 60 ans. Avec ce changement imminent de population, il est impératif de commencer à rendre nos villes plus accueillantes pour les aînés et de permettre aux adultes plus âgés et aux personnes âgées de vieillir chez eux.

Qu’est-ce que le vieillissement en place exactement? Défini comme «la capacité de vivre dans sa propre maison et sa propre communauté en toute sécurité, de manière autonome et confortablement, quels que soient l’âge, le revenu ou le niveau de capacité», cela signifie que les personnes âgées et les personnes âgées peuvent continuer à vivre et à participer aux communautés dans lesquelles ils vivent ont fait leurs maisons.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Global Age-friendly Cities: A Guide, les villes amies des aînés encouragent le vieillissement actif en améliorant les opportunités de santé, de participation et de sécurité, améliorant ainsi la qualité de vie à mesure que les gens vieillissent. En termes pratiques, une ville amie des aînés adapte ses structures et ses services pour être accessibles et inclusifs pour les personnes âgées ayant des besoins et des capacités variables.

Dans cet article, parlons de la manière de rendre nos logements, nos espaces publics, nos installations de loisirs et nos services de transport plus accessibles et inclusifs pour créer une ville amie des aînés qui rend possible le vieillissement sur place.

Créer des logements accessibles

Nous nous sentons tous plus à l’aise chez nous et dans la communauté dans laquelle nous avons trouvé notre place parmi des amis et des voisins familiers. Idéalement, à mesure que nous vieillissons, nous préférons rester chez nous plutôt que de déménager dans des maisons de soins pour personnes âgées ou des résidences-services. Cependant, pour ce faire, les maisons existantes devront probablement être modifiées et les nouvelles maisons en construction devront être conçues en gardant à l’esprit l’accessibilité universelle. Voici quelques-unes des caractéristiques de conception qui pourraient être intégrées dans une maison:

  •     Élargissez les portes pour accueillir les appareils de mobilité
  •     Abaissez et installez des interrupteurs d’éclairage à bascule
  •     Ajouter des télésièges aux escaliers
  •     Installez une douche à l’italienne sans courbes avec un banc

Pour les personnes âgées vivant dans des appartements, la conception du bâtiment doit inclure:

  •     Rampes d’entrée convenablement inclinées avec mains courantes
  •     Ouvre-portes automatiques à l’entrée
  •     Ascenseurs
  •     Couloirs de grande largeur

Dans un article du magazine Forbes, «Pourquoi y a-t-il si peu de villes amies des aînés?», L’auteur appelle les villes qui se sont engagées à accéder et à inclure les personnes âgées et les personnes handicapées. Iowa City, Iowa, par exemple, offre des primes aux constructeurs pour les nouvelles constructions destinées aux seniors; essaie de localiser les services près de chez les résidents; vient d’approuver son premier projet de cohabitation intergénérationnel; offre un service de transport en commun porte-à-porte pour les personnes handicapées, et plus encore. Et à Himeji, au Japon et à Dundalk, en Irlande, les personnes qui doivent modifier leur logement pour le rendre plus accessible peuvent bénéficier d’une aide financière.

Rendre les espaces publics adaptés aux personnes âgées

Pour que les aînés participent activement à leur communauté, les zones urbaines et les espaces verts doivent être accessibles. Les trottoirs font partie intégrante des deux paysages et doivent être conçus et entretenus de manière appropriée. Un trottoir accessible est un trottoir conçu pour être:

  •     Suffisamment large pour accueillir les appareils de mobilité
  •     Avoir une coupe de trottoir correctement nivelée au niveau de la route
  •     Exempt d’obstacles comme les poteaux téléphoniques ou la signalisation
  •     Antidérapante

Les trottoirs doivent être entretenus en supprimant les barrières sur le chemin d’un utilisateur. Ceci comprend:

  •     Réparer les fissures
  •     Taille des arbres et arbustes qui empiètent sur le trottoir
  •     Enlever la neige rapidement et encourager les résidents à faire de même
  •     Enlever les ordures et les déchets animaux

D’autres aspects des espaces urbains peuvent également être rendus plus adaptés aux personnes âgées. Des bancs et des sièges accessibles aux arrêts d’autobus et aux gares, ainsi que dans les édifices publics comme les bureaux gouvernementaux, sont tous des aires de repos très importantes pour les personnes âgées ou celles qui peuvent être temporairement blessées ou malades. Une salle de bain entièrement accessible à chacun de ces endroits est également indispensable.

Faciliter les modes de vie actifs

Pour mener une vie plus saine, il est essentiel que les personnes âgées et les personnes âgées aient accès à des installations de santé et de loisirs adaptées aux aînés. Ces installations sont bénéfiques non seulement parce qu’elles aident les personnes âgées à rester en forme physique, mais aussi parce qu’elles permettent un espace de socialisation. L’isolement est un problème grave auquel font face de nombreuses personnes âgées, et se sentir déconnecté des autres peut être très préjudiciable à la santé mentale.

La première étape pour rendre les installations récréatives plus accessibles consiste à s’assurer qu’elles sont situées à distance de marche des complexes d’appartements et des autres logements occupés par des personnes âgées. Il est également utile d’attribuer des heures et des espaces spécifiques aux personnes âgées dans les établissements eux-mêmes. Par exemple, la ville de New York, qui est devenue le premier membre du Réseau mondial de l’OMS pour les villes et communautés amies des aînés, a fait en sorte que les pools municipaux intègrent les heures des seniors dans leurs horaires.

Les activités intégrées qui impliquent des personnes âgées et des personnes d’autres groupes d’âge sont également précieuses. Intégrer différentes générations dans les réseaux sociaux et comm Les activités uniques sont considérées comme un moyen positif de lutter contre l’âgisme dans la société et peuvent encourager la participation de personnes de tous âges.

Mettre en place des transports publics accessibles

Il est essentiel que les aînés puissent accéder à divers endroits à la fois dans leur communauté et à l’extérieur de leur région immédiate. Étant donné que de nombreux aînés ne peuvent pas (ou ont choisi de ne plus conduire), les options de transport en commun doivent être disponibles, fiables et accessibles.

Les bus et les trains doivent avoir des horaires qui s’adaptent à plus que les 9 à 5 démographiques. Alors que les grands centres urbains peuvent offrir un bon service le soir et la fin de semaine, certaines banlieues (où vivent de nombreux aînés) peuvent ne pas l’être. De plus, les transports en commun doivent être toujours fiables afin que les personnes âgées puissent prendre d’importants rendez-vous médicaux et des engagements sociaux.

Il est important de noter que les véhicules de transport en commun doivent également être accessibles. Au-delà de l’accessibilité, il est d’une importance vitale que les membres du public quittent les places assises prioritaires disponibles pour les personnes âgées et les personnes handicapées qui utilisent le transport en commun. Pour en savoir plus sur le transport accessible, lisez notre article de blogue, «Défis et triomphes du transport accessible».

Il est temps de planifier et d’exécuter des stratégies d’accès et d’inclusion dans nos foyers, nos espaces publics, nos installations récréatives et nos services de transport afin de créer des villes amies des aînés qui permettront à tous nos citoyens de vieillir sur place.

This entry was posted in Blog. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *